Accueil....
Collège COLETTE - ST PRIEST - Accueil
Accueil

Accueil

Suivi scolarité

Agenda

Cantine

Présentation du clg

Photos / Vidéos

Vie du collège

CDI

Orientation

Robotique

Dev. Durable

CHAM

Contacts

Parents

Jouer en ligne

Rencontre COLLEGE - ENTREPRISE ROBOTIQUE



Dans le cadre du projet de l'Option Robotique : Vendredi 9 février 2018 s'est déroulé la première des 3 rencontres Ecole - Entreprise - Une expérience riche et originale bien au delà d'une simple visite d'entreprise c'est l'échange et le partage d'une passion : LA ROBOTIQUE !!

Rencontres et échanges avec les femmes et les hommes du service Robotique Nucléaire de l'entreprise Bouyges Construction à Décines-Charpieu.
Nos élèves ont eu la chance de piloter le robot PANTER sur un petit parcours d'obstacles : Le PANTER est un robot d'inspection Nucléaire entièrement développé à Décines-Charpieu.
 
Un grand merci à M. Denis MICHEL et toute l'équipe de Bouyges Construction - prochaines rencontres les vendredis 2 et 16 mars pour les autres groupes.
Un grand Merci également à Yasmina de l'équipe Vie Sco impliquée à nos côtés dans ce projet cette année.


Participent également à ces rencontres les clubs de robotique des collèges amis : G. Philippe de (St Priest) et le collège H. Longchambon (Lyon8).


Prix de l'Association des Rescapés de Montluc

Voici la première biographie rédigée par les élèves de 3e préparant le prix ARM. Félicitations pour leur travail et leur investissement !

Marius Louis BORNAREL (1914-1945)

Marius Bornarel est né le 7 février 1914 à Belmont, au hameau de Vogland, dans l'Ain, où il est domicilié. Il se marie le 17 décembre 1938 avec Rose Riss, dans sa commune de naissance : ils ont respectivement 24 et 20 ans. Le couple aura un enfant dénommé Roger, né en mars 1940, qui n'a même pas quatre ans lors de l'arrestation de son père. Marius Bornarel travaille comme chauffeur à Génissiat (Ain).

 Le 5 février 1944, lors d’opérations menées contre le maquis de la région, Marius Bornarel est arrêté par les autorités allemandes à Luthézieu ou Artemare (Ain) selon les témoins, sur la route, alors qu’il part faire des courses à Champagne-en-Valromey. Plusieurs personnes sont alors raflées dans les mêmes circonstances, comme otages, en représailles contre la Résistance : Joseph Vallin, Denis Rojon, Jules Aumar et Raymond Berthet notamment. Nombre d’entre eux sont ensuite déportés.

 Marius Bornarel est d’abord interné à Artemare, où la Kommandantur siège à l’hôtel Bérard, puis à Virieu-le-Grand (Ain). Il est ensuite détenu à la prison Montluc à Lyon (Rhône), avant d’être transféré à Compiègne (Oise) le 12 février 1944 sous le matricule 27074 : il s’agit du camp de rassemblement des hommes à déporter de France vers le Grand Reich. Marius Bornarel n’enverra que deux courriers à sa famille depuis Compiègne : le premier le 28 février 1944, le second le 3 mars 1944. Après cela, son épouse ne reçoit plus aucune nouvelle de lui.

 Le 22 mars 1944, sans aucun jugement devant un tribunal, Marius Bornarel est déporté à Mauthausen en Autriche annexée où il arrive le 25 mars 1944 sous le matricule 59620. 1218 hommes sont déportés dans ce convoi, qui a pour but de répondre au besoin de main-d'œuvre des usines d'armement allemandes. Après un mois de quarantaine, il aurait été affecté au Kommando de travail de Gusen, comme 40% de ses camarades de convoi. Il reçoit de mauvais traitements, subit des privations, ce qui serait la cause son décès.

 Le 30 avril 1946, l’officier de l’Etat civil au Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre dresse l’acte de décès de Marius Bornarel : il est déclaré mort le 8 mars 1945 à Mauthausen. Plus de la moitié des déportés de son convoi sont décédés en déportation ou disparus. Après-guerre, son épouse demeure comme cultivatrice à Belmont (Ain) et se remarie. Leur fils Roger continuera également de vivre au hameau de Vogland.

 

Sources et bibliographie :

_ Dossier de demande de titre de déporté politique de Marius Louis Bornarel, cote 21P428459, BAVCC, Ministère de la Défense, Caen.

_ Fondation pour la Mémoire de la Déportation, Livre-mémorial des déportés de France arrêtés par mesure de répression et dans certains cas par mesure de persécution, 1940-1945, éditions Tirésias, 2004.

_ http://www.ajpn.org

 


Ton entrée en 6° CHAM en septembre 2018 ? C'est parti , c'est maintenant !
Réunions d'information dans les groupes scolaires de la ville de St-Priest :
. Jeudi 11 janvier à 17h00 dans le G.S. Ferry
. Jeudi 11 janvier à 17h30 dans le G.S. Mansart
. Lundi 15 janvier à 17h30 dans le G.S. Berlioz
. Mardi 16 janvier à 16h45 dans le G.S. Herriot
. Jeudi 18 janvier à 17h30 dans le G.S. Brenier

Jeudi 25 janvier : portes ouvertes au collège Colette. Accueil "spécial Cham" à partir de 16h30 en salle 112.

Article à paraître dans Le Serment, trimestriel de l'Amicale des déportés de Buchenwald-Dora.

          Neuf élèves du collège Colette de Saint-Priest (Rhône), nous avons décidé de participer au Prix de l’Association des Rescapés de Montluc (ARM), prison vichyste puis allemande à Lyon pendant la Seconde Guerre mondiale.

Ainsi, nous travaillons sur le parcours de trois internés de Montluc : raflé, juif, résistant. Nous avons à rédiger la biographie de chacun d'eux. Pour cela, avec notre professeure d'histoire-géographie, nous avons contacté plusieurs centres d’archives, qui nous ont transmis copie des ressources en leur possession : le Mémorial de la Shoah à Paris, le Ministère de la Défense à Caen, La Coupole à Saint-Omer qui réalise actuellement un dictionnaire biographique des déportés de France vers le camp de concentration de Dora. Également, l’AFMD du Rhône nous prêtera, en janvier 2018, une exposition sur la Résistance et une maquette du camp de Buchenwald : elles seront présentées au CDI du collège. Grâce à l’Amicale Dora-Ellrich, nous avons aussi eu la chance de pouvoir avoir un échange avec les enfants d'un rescapé des camps dont nous étudions le parcours.

        Nous avons souhaité participer à ce concours car il nous paraissait intéressant de mener des recherches historiques, et aussi de nous déplacer dans des centres d’archives et des lieux de mémoire. Nous sommes allés à la prison Montluc, aujourd’hui mémorial, qui a été le lieu d’internement de victimes de crimes contre l’humanité, comme les enfants d’Izieu (Ain). Nous rendre dans de tels endroits nous aide à reconstituer les vies des personnes sur lesquelles nous menons nos recherches. Cela nous permet d’apprendre différemment l’histoire. Il est passionnant de rencontrer des spécialistes, des témoins, d’échanger avec eux, de leur poser des questions.

 Adam 3e6, Frédéric 3e7, Ibrahima 3e7, Idil 3e3, Macyl 3e6, Maxime 3e3, Mohamad 4e5, Mohamed 3e6 et Yacine 3e5.


Planning chorale modifié
Etant contraint de modifier en cours d'année les projets des chorales CHAM, voici le planning remanié qui concerne uniquement les 4° et 3°.

A ce jour :
- Les 6° et 5° se produiront à la salle Le Concorde, le vendredi 8 juin 2018. Concert Odyssée.
- Les 4° rejoindront le groupe A.R.C.I.S. à l'espace culturel A. Camus de Bron, le mercredi 16 mai 2018, dans une version différente du projet Odyssée.
- Les élèves de 3° travaillent sur une prestation instrumentale qui agrémentera la soirée des talents. 


Suivi scolarité

(Pronote)

Agenda


Cantine

(tarifs, menus, inscription)

Présentation du clg


Photos / Vidéos

(vos souvenirs)

Vie du collège


CDI


Orientation


Robotique


Dev. Durable


CHAM


Contacts


Parents


Jouer en ligne



Au fait, qui était Colette ?

Espace administrateur        -        Zone interne

Site créé par 3B-EDITIONS Accueil - Suivi scolarité - Agenda - Cantine - Présentation du clg - Photos / Vidéos - Vie du collège - CDI - Orientation - Robotique - Dev. Durable - CHAM - Contacts - Parents - Jouer en ligne